Palmarès de The American French Film Festival

Du 10 au 16 octobre 2022

Pour la 26e édition du festival et sa compétition, The American French Film Festival (anciennement nommé COLCOA) s'est déroulé dans les salles de la Directors Guild of America sur Sunset Boulevard, avec la volonté réaffirmée de mettre en valeur le meilleur du cinéma et des séries françaises au cœur de Hollywood.

La Sacem est honorée d’avoir accueillie le mercredi 2 novembre la cérémonie de remise des Prix du premier festival de film français à l’étranger : COLCOA, qui pour sa 26e édition est rebaptisé The American French Film Festival.

Créé et organisé par le Fonds culturel franco-américain, dont la Sacem est cofondatrice, le festival met en valeur depuis plus d’un quart de siècle le meilleur du cinéma et des séries françaises au cœur d’Hollywood. The American French Film Festival est une plateforme unique pour promouvoir les films et séries françaises au début de la saison des prix à Hollywood. Chaque année, le festival réunit à Los Angeles les meilleurs réalisateurs et talents français pour des avant-premières, des tapis rouges, de nombreux panels et projections, et favorise les collaborations de haut niveau entre professionnels français et américains. Plus de 20 000 spectateurs - journalistes, professionnels du secteur, grand public et étudiants - assistent au festival chaque année.

 Palmarès 2022

  • Fairplay - Prix du jury du meilleur court-métrage
    Scénario : Zoel Aeschbacher et Gania Latroche
    Réalisation : Zoel Aeschbacher
    Musique : Mario Batkovic
    Production : Nelson Ghrénassia, Elena Tatti et Christelle Michel
     
  • Les vertueuses - Prix du public du meilleur court-métrage
    Scénario : Stéphanie Halfon
    Réalisation : Stéphanie Halfon
    Musique : Frédéric Alvarez
    Production : Anne Berjon et Caroline Adrian
     
  • Alice Guy, l’inconnue du 7e art - Prix du meilleur documentaire
    Scénario : Nathalie Masduraud et Valérie Urréa
    Réalisation : Nathalie Masduraud et Valérie Urréa
    Production : Victor Robert et ARTE
     
  • Sentinelles - Prix de la meilleure série
    Scénario : Frédéric Krivine et Thibaut Valetoux
    Réalisation : Jean-Philippe Amar
    Musique : Eric Neveux
    Production : Antoine Szymalka, Emmanuel Daucé et Orange Studios
     
  • Qu’est-ce qu’elle a ma famille ? - Prix du meilleur téléfilm
    Scénario : Marie Deshaires, Catherine Touzet et Hélène Angel
    Réalisation : Hélène Angel
    Musique : Martin Rappeneau et Ronan Maillard
    Production : Arnaud Jalbert et Matthieu Tarot
     
  • En corps - Prix des étudiants américains
    Scénario : Cédric Klapisch et Santiago Amigorena
    Réalisation : Cédric Klapisch
    Musique : Hofesh Shechter et Thomas Bangalter
    Production : Bruno Levy, Cédric Klapisch et Philippe Logie
     
  • Les pires - Prix du meilleur premier film
    Scénario : Lise Akoka, Romane Guéret et Eléonore Gurrey
    Réalisation : Lise Akoka et Romane Guéret
    Production : Frédéric Jouve, Marine Alaric et France 3 Cinéma
     
  • Chronique d’une liaison passagère - Prix de la critique
    Scénario : Emmanuel Mouret et Pierre Giraud
    Réalisation : Emmanuel Mouret
    Production : Frédéric Niedermayer
     
  • À plein temps - Prix du public
    Scénario : Eric Gravel
    Réalisation : Eric Gravel
    Musique : Irène Dresel
    Production : Raphaëlle Delauche et Nicolas Sanfaute


> Découvrez tous les détails de ce palmarès

 

ERIC NEVEUX MIS À L’HONNEUR A LOS ANGELES LORS DU RENDEZ-VOUS « FOCUS ON A COMPOSER »

Pour Eric Neveux, la musique est une vocation qui rencontre le Cinéma l’année de ses 25 ans. Fasciné par la scène Downtempo de Bristol, Eric vient de signer, sous le nom de Mr Neveux, l’album TUBA pour le label Cup of Tea Records. François Ozon, frais émoulu de la FEMIS, lui demande de composer la musique de son premier moyen métrage Regarde la mer puis celle de son premier long métrage Sitcom. Dès lors, Eric Neveux est déterminé à conjuguer au futur Musique et Cinéma. Sa rencontre avec Patrice Chéreau pour Ceux qui m’aiment prendront le train, en sélection officielle du Festival de Cannes 1998, sera déterminante et fondatrice.

Avec plus de 70 longs-métrages, Eric Neveux s’est naturellement imposé comme l'interlocuteur privilégié de réalisateurs de films d’auteur originaux et exigeants. Pour Eric Neveux, tout est quête de sens et quête de son. Son travail de composition est porté par une inspiration qui puise aux sources de divers courants musicaux, qu’il n’hésite pas à détourner, les couleurs d’une écriture singulière et très personnelle au seul service de l’image.

LES COMPOSITEURS DONT LES FILMS ÉTAIENT PRÉSENTÉS EN COMPÉTITION

Les films :

  • Pierre Lefeuvre pour Du crépitement sous les néons, réalisé par FGKO.
  • Camille pour Corsage réalisé par Marie Kreutzer.
  • Flavien Berger pour Tout le monde aime Jeanne réalisé par Céline Devaux.
  • Shida Sahabi pour Falcon Lake réalisé par Charlotte le Bon.
  • Alexandre Desplat pour Coupez ! réalisé par Michel Hazanavicius.
  • Benjamin Biolay pour Et j’aime à la fureur réalisé par André Bonzel.
  • Irène Drésel pour À plein temps réalisé par Eric Gravel.
  • Erwann Chandon pour Hawa réalisé par Maïmouna Doucouré.
  • Frédéric Alvarez pour Dalva réalisé par Emmanuelle Nicot.
  • René Aubry pour Maria rêve réalisé par Lauriane Escaffre et Yvo Muller.
  • Razvan Ionescu et Jiliene Blasco pour Metronom réalisé par Alexandru Belc.
  • Xavier Boussiron pour Viens je t’emmène réalisé par Alain Guiraudie.
  • Simon Franglen pour Notre-Dame brûle réalisé par Jean-Jacques Annaud.
  • Hofesh Shechter et Thomas Bangalter pour En corps réalisé par Cédric Klapisch.
  • Kelman Duran pour Rodeo réalisé par Lola Quivoron.
  • Pierre Aviat pour Allons enfants réalisé par Thierry Demaizière et Alban Teurlai.
  • Sylvain Goldberg pour Rumba la vie réalisé par Franck Dubosc.
  • Sacha et Evgueni Galperine pour Sentinelle sud réalisé par Mathieu Gerault.
  • Bruno Coulais pour Les choristes réalisé par Christophe Barratier.
  • Mathias Malzieu et Olivier Daviaud pour Seule la terre est éternelle réalisé par François Busnel et Adrien Soland.
  • Gabriel des Forêts pour La vraie famille réalisé par Fabien Gorgeart.
  • Grégoire Hetzel pour L’Innocent réalisé par Louis Garrel.
  • Olivier Marguerit pour La nuit du 12 réalisé par Dominik Moll.
  • Florencia Di Concilio pour Les années super 8 réalisé par Annie Ernaux et David Ernaux-Briot.
  • Alexis Rault pour Jumeaux mais pas trop réalisé par Olivier Ducray et Wilfried Meance.
  • Gustave Rudman Rambali pour Tranchées réalisé par Loup Bruneau.
  • Clément Ducol pour Peter Von Kant réalisé par François Ozon

Les séries télévisées :

  • Raf Keunen pour Jeux d’influence : Les Combattantes réalisée par Jean-Xavier de Lestrade.
  • Philippe Richard pour Irma Vep réalisée par Olivier Assayas.
  • Eric Neveux pour Les sentinelles réalisée par Jean-Philippe Amar.
  • Clément Doumic, Antoine Wilson et Sébastien Wolf pour Toutouyoutou réalisée par Julien Patry.

Les téléfilms :

  • Christophe La Pinta pour Maman ne me laisse pas m’endormir réalisé par Sylvie Testud.
  • Manuel Merlot et Cedryck Santens pour Nadia réalisé par Alan Cooke.
  • Thomas Cappeau pour L’invitation réalisé par Fred Grivois.
  • Martin Rappeneau et Ronand Maillard pour Qu’est-ce qu’elle a ma famille ? réalisé par Hélène Angel.

Le Fonds Culturel Franco-Americain et la Sacem

Créé en 1996 à l’initiative de la Sacem, le Fonds Culturel Franco-Américain (FCFA) associe la Société des Auteurs Compositeurs, et Éditeurs de musique (Sacem), les deux guildes américaines la Directors Guild of America (DGA) & la Writers Guild of America West (WGAW), et la Motion Picture Association (MPA). The American French Film Festival a été créé et est produit par le Fonds Culturel Franco-Américain depuis 1996.

La Sacem est aujourd’hui un acteur clé du financement du cinéma à travers ses aides à l’écriture de musique originale, du court au long-métrage en passant par le film d’animation ou le documentaire. La Sacem déploie tout au long de l’année des dispositifs entièrement dédiés aux compositeurs de musique à l’image avec un objectif : valoriser leur talent et la place qui est la leur, à travers le monde et au sein de la filière audiovisuelle.

Présente et engagée sur l'échiquier mondial, la Sacem est reconnue pour la performance de son réseau régional et son ancrage local au plus proche de ses clients, membres et partenaires. Sa force : un répertoire mondial qui se développe et rayonne dans toute sa diversité. Ses atouts : des outils, des services et un engagement sans faille au service des créateurs et éditeurs de tous horizons.

En tant que société leader sur la scène internationale et acteur engagé dans la filière audiovisuelle, la Sacem accompagne les compositeurs de musique à l’image au cœur de Los Angeles.

Financé par les ressources de la copie privée en France, le Fonds s’investit depuis plus de 25 ans pour développer les liens culturels entre la France et les États-Unis. Une collaboration unique, riche, autant humaine que professionnelle, qui stimule le dialogue entre les créateurs et les industries des deux pays.

 

 

Publié le 03 novembre 2022