Feu! Chatterton - Prix Francis Lemarque de la révélation

Le 5 novembre 2016

Rock et littérature. C’est ainsi qu’on pourrait résumer la démarche de ce groupe bien singulier, qui renouvelle avec brio la pop française.

Feu! Chatterton
© Fanny Latour Lambert

Déjà, le nom: contraction de l’adjectif “feu” et du patronyme de Thomas Chatterton, poète du XVIIIe siècle, qui s’est donné la mort à l’âge de 17 ans, jadis évoqué par Serge Gainsbourg ou Alain Bashung. Mais, c’est plutôt de ce dernier que notre quintette pourrait se revendiquer, à la fois musicalement et poétiquement.

Une influence parmi d’autres (Television, Radiohead, Aphex Twin) qui a présidé aux balbutiements musicaux de trois copains rencontrés sur les bancs du lycée. Enrichi de deux autres musiciens, le groupe affine son style, mélange de rock progressif, de slam et d’électro, en bricolant un premier clip vidéo intitulé La Mort dans la Pinède, en 2012. Une musique ambitieuse sur des textes lyriques dus à la plume du chanteur dandy Arthur, féru de poésie romantique. Derrière lui, Clément, Antoine, Sébastien et Raphaël tissent des ambiances chatoyantes aux brisures rythmiques et aux mélodies ouvragées.

Leurs prestations scéniques leur ont déjà valu plusieurs récompenses, du prix Félix Leclerc à celui du Chorus des Hauts-de-Seine, ou de Paris Jeunes Talents. Après plusieurs EP remarqués, leur premier album, Ici le Jour (a tout enseveli) est paru en 2015. On adhère.

Feu! Chatterton a reçu le Prix Francis Lemarque de la révélation lors d'une cérémonie animée par Helena Noguerra le 5 décembre aux Folies Bergère.

 

Voir aussi

> Tous les lauréats 2016
> Le best-of de la cérémonie en vidéo

Publié le 23 novembre 2016