"Vos droits, notre priorité"

Juillet 2016

Le mot du directeur général

Grâce à la mobilisation de ses membres et d’artistes d’autres secteurs, la Sacem a enregistré ces dernières semaines un succès très important pour la défense des quotas radiophoniques de chansons francophones. À la suite d’un amendement qui avait suscité une très vive inquiétude, la Commission mixte paritaire du Parlement a finalement adopté la solution de compromis proposée par la ministre de la Culture après concertation avec des représentants de la filière musicale. La Sacem tient à remercier les deux mille signataires dont la mobilisation, une première de cette ampleur depuis Hadopi, permet de préserver l’efficacité des quotas et de garantir une plus grande diversification de la programmation sur les radios commerciales.

Notre activité s’est aussi traduite par une série de décisions illustrant notre efficacité sur le développement du online et à l’international. Nous avons ainsi annoncé lors du récent Midem la signature d’un accord avec la Socan canadienne pour la gestion et la collecte auprès des services Internet en Europe, des droits d’exécution des 133 000 auteurs, compositeurs et éditeurs de musique membres de la Socan. Ce partenariat transatlantique, le premier du genre, va renforcer Armonia, le portail européen de licences pour les musiques en ligne, qui
continue de s’élargir avec l’arrivée d’un neuvième membre, l’AKM autrichienne, forte de 22 000 membres.

Nos défis sont au cœur du numérique. L’été 2015 avait commencé avec la signature par la Sacem d’un accord avec Apple, l’été 2016 commence par un accord avec SoundCloud, l’une des plus importantes plates-formes de distribution au monde.
Comme toujours, notre objectif est de valoriser le répertoire de nos membres et de défendre leur droit à une juste rémunération dans l’univers numérique.

Lors de notre Assemblée générale du 23 juin, nous avons fait le bilan de l’année 2015. Avec 659,3 millions d’euros, les répartitions progressent de 6,8 % par rapport à l’année précédente. Plus de 293 000 créateurs et éditeurs en France et dans le monde ont été crédités par la Sacem en 2015, dont 78 547 sociétaires Sacem. Quant aux collectes, elles s’élèvent à 862,2 millions d’euros, en hausse de 3,9 % grâce notamment à l’efficacité de nos équipes des licences et du réseau régional. Si l’on ajoute les montants collectés à travers nos mandats, comme ceux des droits voisins de la musique, pour les sociétés audiovisuelles, ou encore pour la copie privée, soit 457 millions d’euros, cela signifie que la Sacem aura collecté au total en 2015 plus de 1,3 milliard d’euros.

D’autre part, la Sacem poursuit la modernisation de ses outils. Les sociétaires disposent désormais de leur relevé de compte accessible en ligne dans leur espace personnel sur sacem.fr. Ils peuvent ainsi consulter le montant net de leurs répartitions après prélèvements. Autre évolution notable en ce mois de juillet : l’individualisation des soixante-seize chaînes du câble, satellite, ADSL et de la TNT. Cette individualisation s’ajoute à celle des sept chaînes historiques déjà réalisée depuis plusieurs années. Il s’agit là d’une nouvelle étape de la Sacem
vers toujours plus de précision et d’équité.

Côté clients, un nouveau programme d’accompagnement vient de voir le jour. Sacem Pro propose conseils, tarifs et avantages exclusifs à nos 500 000 clients qui organisent un événement musical ou diffusent de la musique dans leur établissement. Une newsletter dédiée leur est aussi envoyée pour leur donner des informations en lien avec la musique et les sensibiliser au droit d’auteur.

Avec l’été, Magsacem consacre sa couverture et son dossier principal à la musique contemporaine et au jazz, deux esthétiques fragiles qui doivent beaucoup à l’action des festivals et au soutien de la Sacem. En 2015, notre société a ainsi aidé cent cinquante festivals de musique contemporaine et de jazz. Dans un contexte politique toujours incertain, l’action de la Sacem reste déterminante pour faire vivre les différents répertoires et permettre ainsi aux jeunes créateurs d’exposer leurs œuvres.


Jean-Noël Tronc, directeur Général de la Sacem.

Publié le 12 juillet 2016