Une reprise en trompe l'oeil

Juillet 2021

L’annonce par le Président de la République d’une extension du pass sanitaire pour se rendre dans « les lieux de loisirs et de culture » rassemblant plus de 50 personnes sème de nouveau l’émoi auprès des professionnels.

Alors que démarrait une saison festivalière en demi-teinte et que la vie reprenait pour les cafés, les restaurants et les commerces, l’inquiétude grandit de nouveau parmi les professionnels de la culture face à une reprise semée d’embûches.

Or, la culture a besoin d’un engagement fort de l’Etat pour aider le public à retrouver le chemin des lieux de spectacle et de la vie culturelle !

Si les acteurs culturels avaient accueilli avec soulagement la levée des restrictions de jauge en extérieur et la reprise des configurations debout annoncées par le président de la République à l’occasion de la fête de la musique, cette annonce de dernière minute, trop tardive, n’a pas rendu possible une véritable reprise. Le retour à la normale et à un rythme d’activité économiquement viable reste donc très incertain à moyen terme, alors que les saisons de spectacle ont été prolongées.

En raison de l’incessant stop and go qui a marqué ces seize derniers mois, de l’absence de tournées internationales, des contraintes actuelles telles que l’obligation du pass sanitaire au-delà de 1 000 personnes et dès la première personne pour les clubs à programmation musicale, de l’interdiction des bars ou buvettes debout dans les lieux de spectacles et lieux dansants debout, mais aussi du manque de lisibilité des consignes sanitaires pour le public, les lieux de vie culturelle peinent aujourd’hui à renouer avec leur public, qui s’était pourtant montré impatient de retrouver l’effervescence artistique des concerts, spectacles, salles de cinéma, expositions et festivals.

Responsables et engagés à garantir la sécurité maximale de leurs publics, les acteurs culturels dans leur grande diversité réalisent aujourd’hui des investissements conséquents pour faire vivre la création, dans le respect des mesures sanitaires.

Le secteur culturel fait partie des plus gravement et durablement touchés par les effets de la crise sanitaire et craint aujourd’hui un déconfinement « en trompe l’œil », en l’absence d’un accompagnement fort de la part de l’Etat. 
Les acteurs culturels appellent donc à un soutien significatif de l’Etat, et notamment à une grande campagne d’information et de communication encourageant le public à retrouver le chemin des lieux de culture, en l’éclairant sur les conditions d’accès aux spectacles et aux expositions et sur les gestes simples à adopter. Il y a urgence à mieux informer le public et à mieux accompagner les professionnels terriblement fragilisés afin que la culture bénéficie pleinement, comme les autres secteurs, de cette période estivale de liberté retrouvée et se projette enfin sur la rentrée 2021 et l’année 2022.

Publié le 13 juillet 2021