Titi Robin - Grand Prix des musiques du monde

Le 5 décembre 2016

Musicien et citoyen du monde, Thierry Robin, dit Titi, a su s’inventer un langage musical original et universel, puisant aussi bien aux sources orientales qu’occidentales.

Tit Robin
© Louis Vincent

Vouloir résumer en quelques lignes l’oeuvre et le parcours de Titi Robin équivaudrait à tenter d’enfermer une géographie riche et complexe dans un dé à coudre. Car si ce natif du Maine-et-Loire a été très tôt influencé par les cultures orientales et gitanes, il n’a eu de cesse d’explorer les territoires musicaux, de l’Inde du Nord à l’Andalousie, via l’Afrique de l’Ouest et les Balkans, qui sont reliés culturellement à son monde intérieur…

Un musicien et compositeur capable de marier rythmique berbère marocaine, bouzouq électrifié, basse rock, cornemuses celtiques ou polyrythmies africaines. En témoignent ses nombreuses collaborations, que ce soit avec le chanteur breton Erik Marchand, la danseuse gitane Gulabi Sapera, le musicien réunionnais Danyèl Waro, Alain Bashung ou Michael Lonsdale. Virtuose de la guitare, du oud et du bouzouq, Titi Robin a multiplié projets, enregistrements et spectacles, où se mêlent jeu soliste et improvisation collective, mais aussi poésie, littérature et même peinture. Lui qui se définit comme l’héritier contemporain d’une ancienne civilisation méditerranéenne, n’est ement un imitateur ou un adepte de "fusion" musicale, mais bien un authentique créateur qui a su transcender influences et traditions avec autant d’inventivité que de respect.

Titi Robin a reçu le Grand Prix des musiques du monde lors d'une cérémonie animée par Helena Noguerra le 5 décembre aux Folies Bergère.

 

Voir aussi

> Tous les lauréats 2016
> Le best-of de la cérémonie en vidéo

Publié le 10 novembre 2016