5e édition des Prix de l'Enseignement Musical

26 novembre 2018

Comme chaque année, la Chambre syndicale des Éditeurs de Musique de France (CEMF) a remis ses Prix de l’Enseignement Musical.

Lauréats des Prix de l'Enseignement Musical
© Laurent Coulon

Les Prix de l’Enseignement Musical distinguent des actions portées par des enseignants ou des établissements dans le domaine de la pédagogie. L’occasion de découvrir et d’honorer le travail des auteurs d’ouvrages pédagogiques, l’action des enseignants et des structures qui offrent à la jeunesse une ouverture à la musique.

Composé de la chef d’orchestre et pianiste Hélène Bouchez, la productrice de France-Musique Dominique Boutel et le chef d’orchestre Xavier Delette, le jury a récompensé les projets suivants dont deux ont été soutenus par la Sacem :

Prix de la réalisation d’une méthode instrumentale ou de formation musicale

Des Oreilles Magiques

Méthode pour la formation de l’oreille en cours de violoncelle
Estelle Huet (Lyon)

La formation de l’oreille est rarement abordée en tant que telle en cours d’instrument. Pourtant, elle est la clé permettant à l’élève de progresser de façon autonome, en le rendant capable d’entendre lui-même ce qu’il doit améliorer. Cette méthode originale, à destination des professeurs de violoncelle, est composée de nombreux jeux inédits conçus spécialement pour travailler l’oreille en cinq minutes au début de chaque cours. Elle aborde toutes les dimensions de la formation de l’oreille par des jeux musicaux sans partition, utilisables du tout premier cours jusqu’aux plus hauts niveaux. Une méthode innovante, idéale pour tous les professeurs en quête de créativité pédagogique.

Prix de la création d’une nouvelle œuvre à dominante musicale pour de jeunes interprètes

Météoriques

(ce projet a bénéficié en 2016 de l’aide de la Sacem à la création musicale en milieu scolaire)
Philippe Boivin / Ensemble C Barré (Marseille)

Oratorio en trois actes sur un livret de Catherine Peillon, pour chœurs d’enfants, orchestre au collège, musiciens solistes, orchestre symphonique et marionnettes. Création le 10 juin 2018 au Théâtre NoNo de Marseille dans une mise en scène d’Aurélie Hubeau.
Cette création en milieu scolaire a mobilisé près de 300 participants durant 18 mois, en étroit partenariat avec plusieurs structures d’enseignement et de diffusion implantées dans le département des Bouches-du-Rhône.

Ciné-Concert

Noémie Van Aerschodt / Fédération des Sociétés Musicales du Gers (Auch)

L’Orchestre des Jeunes du Gers avide de projets innovants, a produit une création en avril 2017 au Dôme de Gascogne à Auch sur un film muet noir et blanc « Never Weaken » avec l’acteur comique américain Harold Lloyd. Une musique qui rend compte des émotions et ambiance tout au long du film et qui doit être au millimètre afin de tomber au bon moment avec des actions précises. Plus qu’une musique en rapport avec le thème, c’est vraiment une création qui colle aux images et qui a été composée en fonction du niveau des musiciens de la session orchestrale.
L’Orchestre des Jeunes du Gers est un ensemble d’une quarantaine de musiciens à vents et percussions de 14 à 24 ans issus des écoles de musique de tout le département.

Prix de l’innovation technologique pour l’enseignement de la musique

NomadPlay

Hannelore Guittet / NoMadMusic(Paris)

NomadPlay est une application de réalité augmentée, qui permet à tout amateur de substituer virtuellement à n’importe quel musicien d’un groupe ou orchestre, afin de jouer en immersion, avec défilement de partition automatisé.
NomadPlay propose ainsi une nouvelle expérience immersive et interactive, pour pratiquer son instrument dans des conditions exceptionnelles.
NomadPlay a vu le jour pour améliorer une pratique répandue : jouer par-dessus une bande, comme Ryan Gosling le fait dans LaLaLand par exemple, pour travailler son piano par-dessus un vinyle.
Après 4 ans de R&D, NomadPlay repousse ainsi les limites du « karaoke instrumental »  et de la pratique musicale immersive,  grâce à une innovation technologique distinguée en décembre 2017 du Grand Prix de l’Innovation de la Ville de Paris : un algorithme qui permet, à partir d’un enregistrement live ou studio, de séparer les sources sonores, pour supprimer celle de son choix.
Grâce à cette innovation, NomadPlay est capable, à partir d’un enregistrement unique, de décliner autant de scénarios interactifs que d’instruments présents sur la bande : en effet, à partir d’un enregistrement d’une symphonie par exemple, l’algorithme permet de soustraire soit le hautbois, soit la flûte, soit les violons, etc.… et donc de rendre cette bande disponible pour tous les instrumentistes concernés.

Prix du magasin de musique pour son implication dans l’enseignement

La Machine à Musique (Bordeaux)

Pamela Ferra Cabrillat

La Machine à Musique Lignerolles est un véritable lieu de vie qui accueille divers types d’événements et d’artistes, que ce soit dans l’univers de la musique mais aussi en passerelle avec la littérature, les arts plastiques et la création.
Ainsi, du jazz au chant choral, des livres aux partitions, tous les répertoires et tous les supports trouvent leur place à La Machine à Musique, portés par les « passeurs » de l’équipe, ardents défenseurs de la musique et soucieux de soutenir les clients dans leur démarche de découverte des univers musicaux.
Le secteur musical est au cœur des animations avec l’accueil chaque mois de rencontres de divers types autour de la musique : présentation de livres ou de disques, mini-concerts, présentation d’animations musicales à venir par des acteurs culturels du territoire.
La salle de rencontres de La Machine à Musique Lignerolles est également utilisée pour l’accueil de divers ateliers proposés par des acteurs du territoire : des ateliers d’écriture autour de la musique (La Ronde) des intervenants en formation (Atelier Mot à Mot), des conférences de presse pour la présentation de saisons musicales (Festes Baroques, Jazz360, Vino Voce…)

Prix du répertoire, réalisation d’une partition de musique instrumentale ou vocale

Le Double

Gaëlle Belot / Conservatoire de musique et de danse d’Ivry-sur-Seine / Editions Henry Lemoine

«Le Double» est né de l’envie de 2 enseignants du conservatoire d’Ivry-sur-Seine, Gaëlle Belot, flûtiste et Szymon Kaça, clarinettiste, de créer un projet artistique autour du répertoire contemporain pour ces 2 instruments.
Engagés dans leur pratique artistique et convaincus de l’importance de la transmission de la musique de notre temps, ils ont commandé pour leurs élèves avec le soutien de la ville d’Ivry-sur-Seine 4 pièces pour flûte(s) et clarinette(s) auprès de N.Baba, J.Combier, J.Malaussena et M.Matalon. Ils ont ensuite sollicité les éditions Lemoine pour l’édition d’un recueil «Le Double» regroupant ces 4 pièces.
Le projet a abouti à un concert associant des œuvres jouées par les professeurs et des créations jouées par les élèves.

Prix du spectacle mettant en scène de jeunes interprètes

L’Autre en Scène

(ce projet a bénéficié en 2016 de l’aide de la Sacem à la création musicale en milieu scolaire) 
Matthias Champon / Le Tréteau (Saint Denis)

L’association le Tréteau, a proposé un projet de médiation et de création d’un spectacle musical. Le projet s’est déroulé sur 2 ans, sur le temps scolaire, sous forme d’ateliers, avec des élèves de CM1/CM2 de Saint-Denis et Paris (2 écoles en REP), autour de la thématique de « l’Autre ». La composition musicale a été confiée à Vincent Wavelet. Encadrés par des artistes professionnels et leurs enseignants, les enfants ont assumé toutes les étapes de la création ; de l’écriture à la performance vocale et scénique, en passant par les décors et les costumes. Cette pédagogie de l’expérience, transversale, œuvre pour l’égalité des chances.

Générations Lully

Hélène Charbonneau / Centre de Musique Baroque de Versailles

Projet d’action culturelle mené par le Centre de musique baroque de Versailles (CMBV) à Trappes (78) de septembre 2016 à juin 2018, Générations Lully invite près de 1 000 Trappistes à la découverte et à la création artistique autour de la musique baroque française. Le CMBV propose aux habitants, aux acteurs sociaux et culturels de Trappes et leurs publics, un parcours artistique autour de l’œuvre du compositeur Jean-Baptiste Lully, inventeur de l’opéra français. Le projet se déroulera en deux temps : une année de sensibilisation (2016-2017) à l’art baroque français autour de deux spectacles produits par le CMBV, et une année de création artistique (2017-2018) d’un spectacle pluridisciplinaire écrit avec les participants trappistes.

Prix Spécial de la Chambre syndicale des Editeurs de Musique de France

Le CRÉA d’Aulnay-sous-Bois

Le CRÉA, est une structure unique en France d’éducation artistiques et de créations vocales et scéniques de haut niveau accessible à tous.

Dirigé par Didier Grojsman et Christian Eymery, parrainé par Natalie Dessay, le CRÉA centre de création vocale et scénique, offre la possibilité à des enfants et adultes de pratiquer le chant et les arts de la scène sans sélection ni audition. Chaque année, 130 interprètes sont accueillis au sein de 4 formations vocales selon leur âge. Le chant, dispensé par des professionnels dans le plaisir et l’exigence, devient prétexte à une éducation globale basée sur l’écoute, le respect, le partage. Pionnier en matière de créations d’œuvres interprétées par des enfants.

Le CRÉA a réalisé plus de 70 créations (dont une vingtaine de commandes d’opéras). Elles ont été créées pour l’essentiel sur la scène du théâtre Jacques Prévert d’Aulnay-sous-Bois puis programmées dans de nombreux opéras et théâtres en France.

Ces œuvres sont également reprises dans de nouvelles productions en province. Le CRÉA développe et imagine des actions éducatives et culturelles. Son action à Aulnay-sous-Bois et en Île-de-France s’étend chaque semaine auprès de plus de 1000 enfants et adultes dans les écoles, les collèges, les conservatoires, les centres de loisirs.
En parallèle, le CRÉA propose des parcours des formation sur mesure. Depuis sa création en 1987, le CRÉA a pu transmettre sa philosophie d’éducation auprès de plus de 6000 adultes.

Publié le 27 novembre 2018