Hommage à Charles Aznavour

1er octobre 2018

On a souvent dit de lui qu’il était "le dernier des géants". Le premier, plutôt, tant la qualité et la longévité de sa carrière en ont fait un des chanteurs français les plus populaires au monde, à commencer par les États-Unis, qui, outre lui avoir offert une étoile sur Hollywood boulevard, l’ont consacré "chanteur le plus important du XXe siècle", devant Bob Dylan, Frank Sinatra et Elvis Presley...

Charles Aznavour - DR / Fond Sacem
© DR - Fond Sacem

On a souvent dit de lui qu’il était "le dernier des géants". Le premier, plutôt, tant la qualité et la longévité de sa carrière en ont fait un des chanteurs français les plus populaires au monde, à commencer par les États-Unis, qui, outre lui avoir offert une étoile sur Hollywood boulevard, l’ont consacré "chanteur le plus important du XXe siècle", devant Bob Dylan, Frank Sinatra et Elvis Presley... Avec plus de mille chansons enregistrées en plusieurs langues, plus de sept décennies d’activité artistique, il demeure l’un des auteurs et compositeurs les plus influents de notre époque. Un artiste transgénérationnel, jamais atteint par les caprices de la mode ou les aléas du show business. Qui n’a jamais un jour fredonné La Bohème (texte de Jacques Plante) ou La Mamma (texte de Robert Gall) ?

Tout commence en mai 1924, lorsque le jeune Shahnourh Varinag Aznavourian, naît par hasard à Paris d’une famille arménienne. Il devient Charles Aznavour à l’âge de 9 ans. Chanteur et comédien en herbe, admirateur de Maurice Chevalier et Charles Trenet, il se produit quelques années plus tard en duo avec le pianiste Pierre Roche, avant d’être remarqué par Edith Piaf et de se lancer dans une carrière solo. Ce qui ne l’empêche pas d’écrire des chansons pour Johnny Hallyday, Eddy Mitchell, Mireille Mathieu ou avec Gilbert Bécaud et avec son beau-frère, le grand compositeur Georges Garvarentz. Malgré les critiques qui fustigent sa voix et sa petite taille, il remporte plusieurs succès discographiques, avec Sur ma vie et Après l’amour, prémices d’une série de tubes, dont les légendaires Je m’voyais déjà, Hier encore ou Emmenez-moi. Le style Aznavour est né, mélange de romantisme et de réalisme, à la plume élégante n’hésitant pas à aborder des sujets aussi tabous que l’homosexualité (Comme ils disent) ou le viol (La Marguerite). Sur disque, mais aussi sur scène, où il enchaîne récitals et tournées à travers la planète, refusant, l’âge venant, toute idée de retraite.

Si la France, sa culture et sa langue, ont toujours été chères à son cœur, Aznavour a toujours célébré l’Arménie, le pays dont il est originaire, et qui finira par lui accorder la citoyenneté et dont il deviendra le représentant permanent auprès de l’ONU. En 1988, après le violent séisme qui frappe le pays, il crée l’association Aznavour pour l’Arménie et écrit la chanson Pour toi Arménie, dont les fonds récoltés serviront au financement d’une fondation de solidarité.

Poète, amoureux des mots et des notes, homme au grand cœur, Aznavour était également un acteur de talent. Il a tourné dans plus d’une soixantaine de films, dont le célèbre Tirez sur le pianiste de François Truffaut. Il y a quelques semaines encore, Charles Aznavour était en tournée au Japon. Show man infatigable, travailleur acharné, il n’aura cessé d’exercer ses passions jusqu’au bout. Et la voix d’Aznavour, elle, n’est pas près de s’éteindre.

« Maître inestimable de la chanson, Charles Aznavour incarne à lui seul tout un pan de notre patrimoine musical. En s’éteignant, le grand Charles laisse tous les amoureux de la grande chanson française, les créatrices, les créateurs et la France entière en deuil. »
Jean-Marie Moreau, auteur-compositeur, Président du Conseil d’administration de la Sacem.

« Nous venons de perdre un monument de la chanson française. Mais l'œuvre de Charles Aznavour va demeurer, solide, sensible, splendide. Ce très grand petit homme a su, comme personne, parler de la vie de tous les jours de tous les gens. Et je pense que s'il avait raccourci son nom arménien, c'était moins pour le franciser que pour qu'il rime avec amour. Il y a parfaitement réussi tout au long de sa vie. »
Claude Lemesle, auteur, Président d’honneur de la Sacem.

Ses archives Sacem

Charles Aznavour a été sociétaire de la Sacem de 1946 à 1977.
Vous pouvez retrouver des documents inédits sur le Musée en ligne de la Sacem (examen d'entrée, bulletins de déclarations, acte d'adhésion, partitions....).

Découvrez l'ensemble des archives Sacem de Charles Aznavour

Publié le 01 octobre 2018