Hubert Degex, du jazz au music-hall

On avait coutume de l’appeler le cinquième Frère Jacques. En plus de devenir l’accompagnateur du quatuor, Hubert Degex fut pianiste, compositeur, arrangeur et chef d’orchestre. Il s’est éteint à l’âge de 92 ans.

 

De son vrai nom Hubert Metzger, Hubert Degex nait à Paris en 1929, d’une famille dont la mère est musicienne amatrice. Très jeune, la musique l’attire quand il écoute celle-ci jouer du piano. Il suit une formation de musicien classique avant de céder à l’effervescence jazz qui agite Paris. À la Libération, l’auteur et metteur en scène François Billetdoux lui propose de composer une musique pour une émission. Cette collaboration lui permet de rencontrer un musicien du Mimi Pinson, célèbre cabaret parisien, qui l’embauche comme pianiste.

Sa carrière décolle et l’amène à devenir pianiste de Jerry Mengo dont l’orchestre connait un vif succès dans les bals des années 50. Il se produit, entre autres, au Carroll's, la plus célèbre boite de nuit du moment à Paris, jouant avec des musiciens américains de passage. En parallèle, Degex œuvre en tant que chef d’orchestre et arrangeur, travaille pour des maisons de disques, et se retrouve ainsi à travailler avec le compositeur américain Quincy Jones.

En 1954, il devient le musicien attitré du producteur de télévision Gilles Margaritis. C’est ainsi qu’il travaille sur La Piste aux étoiles, célèbre émission de cirque. De tous les artistes avec lesquels il travaille, il noue une relation particulière avec la chanteuse Petula Clark pour laquelle il dirige l'orchestre sur ses albums en français entre 1960 et 1961.

À partir de 1966, il est engagé par les Frères Jacques, célèbre quatuor vocal entre chanson, comédie et mime, formé en 1945. Afin de remplacer Pierre Philippe, Degex assiste à ses dernières représentations avec le groupe et enregistre ses accords. Les Frères Jacques inaugurent cette nouvelle collaboration en janvier 1966 à Lyon puis sur la scène du Théâtre Fontaine en septembre. Durant la seconde moitié de la carrière du groupe, Hubert Degex sera son pianiste, compositeur et arrangeur. Hubert Degex trouve son style au bout de plusieurs mois, inventant notamment une troisième pédale qui lui permet de commander les lumières du spectacle. Une grande complicité professionnelle s’installe entre Degex et le groupe. C’est lui qui incite les quatre à jouer sur scène la chanson L’Etrange concert et compose des classiques comme C'que C'est Beau La Photographie et La Ceinture. En septembre 1968, le groupe se produit au Théâtre Fontaine pour son sixième récital et le premier réellement préparé par Degex. Il part en tournée l’année suivante et se produit pour la première fois en URSS.

Auteur de la musique de la comédie musicale Souviens-toi ma jolie de François Chatel, Hubert Degex laisse son nom sur des disques d’Odette Laure, Mistinguett, Josette Privat, Tartempion, Claude Carrère, Pierre Miguel, Claude Goaty ou encore, Jean-Claude Darnal. Il signe aussi les musiques des chansons Frédo, La Première Fois, Les Pompistes, Mobile, Quartier des Halles

Suite au départ en retraite des Frères Jacques en 1982, Degex devient pianiste au Caveau de la République où il rencontre la comédienne et chansonnière Florence Brunold, qu’il accompagne et qui devient sa compagne. Ensemble, ils montent des spectacles dont le Le Pestacle. Engagée par Sim pour mettre en scène et jouer Une cloche en or, elle embarque Degex dans cette pièce jouée en 1992 au Théâtre des Nouveautés à Paris. Avec la chorégraphe Anne-Marie Gros, il crée ensuite la comédie musicale avec claquettes Chère Daisy où il joue encore et toujours du piano.

Depuis janvier 2020, Hubert Degex vivait à la Maison nationale des artistes de Nogent-sur-Marne où il régalait toujours de temps à autres derrière un piano.

Doyen de la Sacem, Hubert Degex y avait été admis en 1945. 
"C'était un enchantement de voir et d'écouter le magnifique quatuor des Frères Jacques sur scène. Encore fallait-il que le cinquième larron, à savoir leur pianiste, leur donne le socle musical de qualité qui soutienne et magnifie leur performance. Hubert Degex, après Pierre Philippe, a été celui-là avec humour et talent. Grand pianiste, grand accompagnateur, grand musicien." Claude Lemesle, Auteur, Président d’honneur de la Sacem.

 

Publié le 09 novembre 2021